Devenir Freelance : Journal de Bord n°2

Plus d’une semaine et passée depuis le dernier article de ce journal de bord, et cela a été l’occasion pour moi de recevoir de gros volumes de commandes. Lorsque l’on est freelance, une des principales difficultés réside dans la gestion du temps. Il faut être égalitaire et performant auprès de tous les clients, ce qui est très demandant.

Cette semaine, j’ai reçu de grosses commandes, parfois urgentes. Cela implique souvent d’abandonner toutes les activités en cours pour se consacrer pleinement au projet urgent, tout en devant absolument fournir les commandes déjà passées par les autres clients. Les journées de travail sont alors très longues!

Il est possible de mieux s’organiser, grâce à des outils comme Trello, ou en apprenant tout simplement à mieux gérer son temps. Je vous recommande vivement de vous préparer un planning. Évitez de le surcharger, vous pourrez ainsi y intégrer a posteriori d’éventuelles urgences.

Gérer la pression du volume de commande

On peut vite se retrouver débordé par le nombre de commandes si l’on n’est pas prêt. Pour ma part, j’ai reçu plusieurs grosses commandes dans le courant du mois d’août. J’étais très content, car cela a marqué une hausse considérable de mon activité, mais ce fût, et c’est encore un petit peu, difficile à gérer.

 

Rédacteur freelance

Les commandes en rédaction

Les commandes en rédaction sont les plus difficiles à gérer pour ma part, car il est impossible d’évaluer précisément combien de temps elles prendront avant de se mettre au travail. En moyenne, en 1 heure je parviens à écrire environ 1 500 mots. Mais certaines commandes imposent de se renseigner sur un sujet, ou de réfléchir un petit peu pour approfondir et livrer un travail satisfaisant.

Les commandes en correction de textes

Ces commandes en correction peuvent être traitées beaucoup plus rapidement que les commandes en rédaction. En ce qui me concerne, elles sont toutefois beaucoup plus rare. Je suis aussi amené à refuser de corriger certains textes. Par exemple, lorsqu’un texte a été traduit avec Google Traduction, il n’est pas toujours possible de le corriger ou de le reformuler adéquatement. J’essaie alors de diriger mes clients vers mon service de traduction.

Les commandes en traduction

Ces commandes peuvent être assez rapides à traiter ou très longues, selon le thème du texte et la nécessité d’effectuer des conversions de mesures ou de rechercher des informations techniques. La traduction est un vrai plaisir pour moi, je suis donc satisfait d’avoir pu traduire quelques textes ces derniers jours.

Comment faire face au stress en tant que freelance ?

L’important, c’est souvent de déterminer quels sont les clients les plus pressés. Certains clients n’ont pas besoin de leurs textes en urgence, tandis que d’autres sont prêts à payer beaucoup plus cher pour les obtenir plus rapidement. En composant avec cela, il faut organiser ses commandes pour ne pas être en retard et éviter de froisser les clients.

Avez-vous une technique ?

Il n’y a aucune technique miracle : le stress se gère au quotidien, en adoptant une bonne hygiène de vie et en prévoyant un agenda chargé mais gérable.

Quels outils utilisez-vous ?

Beaucoup de personnes travaillant en freelance utilisent des logiciels de gestion de projets ou d’agenda. Mon activité reste modeste, et je me contente d’un papier et d’un crayon. le conseil que j’aurais à vous donner c’est savoir où vous allez, et vous endormir en sachant ce que vous devez faire le lendemain.

Arrivez-vous à tout rendre à l’heure ?

Je n’ai encore jamais été en retard sur une commande, et espère ne pas l’être ! En revanche il m’est arrivé de convenir avec un client de reporter un petit peu une livraison s’il était d’accord, afin de pouvoir fournir un travail de meilleure qualité. En étant freelance, tout se s’obtient et se négocie dans l’initiative et la discussion.

 

En espérant vous donner de l’inspiration, à la semaine prochaine pour un nouveau journal de bord.

 

 

Journal de bord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *